Greffe de cheveux

Dans notre société, l’apparence physique possède une place de plus en plus importante, où les cheveux jouent un rôle fondamental. C’est pourquoi chaque année, de nombreuse personnes souffrant d’alopécie décident d’avoir recours à la micro-greffe capillaire. Cette technique médicale esthétique consiste à redistribuer du capital cheveux, d’une zone programmée génétiquement pour ne jamais tomber (la couronne et la nuque), sur une zone dégarnie, sur le cuir chevelu ou le visage pour les greffes de barbe.

Les différentes techniques de prélèvement pour la micro-greffe capillaires

Il existe principalement deux grandes techniques de prélèvements :

FUE pour Follicular Unit Extraction ou Prélèvement de greffons unitaires

La FUE est une technique qui consiste à prélever les greffons « un par un » au niveau de la couronne. Chaque greffon sera ensuite greffé au niveau de la zone dégarnie. Cette technique prend une place de plus en plus importante dans la chirurgie esthétique de la calvitie.

Les avantages :

les micro-cicatrices laissées par le prélèvement sont quasi invisibles à l’œil nu même si les cheveux sont très courts

pas ou peu de saignements,

pas ou très peu de douleurs,

pas de dommages sur l’implant capillaire

possibilité de retourner au travail sous 6 à 10 jours

FUT, pour Follicular Unit Transplantation ou transplantation d’unités folliculaire

Cette technique consiste à prélever des greffons folliculaires sous forme de bandelette. La bandelette est prélevée derrière la tête, au niveau de la couronne, là où les cheveux ne tombent jamais. Elle sera immédiatement découpée en micros-greffons. Une fois découpés, ces micro-greffons auront le même aspect que ceux prélevés par la FUE. Ils pourront ensuite être greffés au niveau des zones dégarnies. La zone de prélèvement sera refermée avec du fil de suture et laissera place à une fine cicatrice linéaire.

Cette technique présente plusieurs avantages :

Permet la greffe de très nombreux cheveux en une seule séance

Plus rapide que la méthode de prélèvement unitaire très longue

Les inconvénients de cette méthode sont :

Cicatrice linéaire sur la zone de prélèvement

Douleur post opératoire au niveau du prélèvement, plus ou moins importante

Cicatrice visible sur les coupes de cheveux courtes.

Déroulement d’une micro-greffe de cheveux

La séance d’implantation

L’intervention se fait en ambulatoire, sans hospitalisation et sous anesthésie locale. C’est la première partie du soin, qui se fait par des petites injections dans le cuir chevelu.

Ensuite, vient le temps du prélèvement, selon l’une des méthodes décrites ci-dessus.

Puis, quelle que soit la technique de prélèvement (FUT ou FUE), la méthode de réimplantation reste la même : des petites ouvertures de 2 à 3 mm sont faites dans les régions dégarnies et les greffons de cheveux y sont insérés un par un.
Vous rentrez le matin et sortez en fin de journée.

Le jour suivant…

l’intervention, vous devez désinfecter la zone occipitale de prélèvement avec l’antiseptique prescrit par votre médecin à l’aide d’une compresse stérile en effectuant des mouvements latéraux doux et rincer avec de l’eau.

Dans le cas d’un prélèvement par bandelette, la ligne de suture peut être douloureuse au toucher les premiers jours. Au fur et à mesure, la douleur diminuera ainsi que l’irritation et les croûtes. Vous pourrez alors laver la zone donneuse avec plus de rigueur.

Vous ne devez pas toucher à la zone greffée pendant les 3 premiers jours (sachant que le premier jour est celui de l’intervention).

Au bout d’une semaine…

vous devrez commencer à désinfecter la zone greffée.
Lavez-vous les cheveux debout sous la douche sans utiliser le pommeau de douche car la pression est trop forte pour les greffons, ou bien la tête penchée en avant au dessus de la baignoire ou du lavabo.
Remplissez un récipient (bol ou bouteille) d’eau tiède mélangée au CYTEAL et renversez le délicatementement sur la zone greffée.
Laissez agir pendant 5 minutes puis rincez de la même manière avec de l’eau.
Laissez sécher les cheveux à l’air libre ou en utilisant le sèche-cheveux trés éloigné de la zone greffée sans trop de chaleur. Appliquez généreusement de l’huile d’amande douce sur les croûtes (zonne donneuse et zone greffée) afin de les ramollir et laisser agir toute la nuit.

En parallèle, afin d’assurer une meilleure prise des greffons, le DR ADAM pourra vous proposer des soins de méso-needling (mésothérapie – à base d’acide hyaluronique, de zinc, d’acides aminés soufrés et de vitamine du groupe B, 1 semaine avant la greffe puis 3 séances à 1 mois d’intervalle, à débuter 1 mois après la greffe.
Par ailleurs, une photo-stimulation peut être réalisée à l’aide de LED 1 séance 1 mois avant la greffe puis 3 séances à 1 mois d’intervalle.

Au total, quelle que soit la technique, la calvitie n’est pas une fatalité, et le DR ADAM saura vous proposer un traitement adapté à votre stade, en tenant compte des avantages et inconvénients de chacune des techniques, pour un résultat toujours plus naturel.

 

Retardez les signes de l’âge en douceur

Discrétion, professionnalisme & naturel

05 61 47 74 48

93, Avenue des Minimes, 31200 Toulouse